L’offre de formation [nl]

Formations professionnalisantes, cursus universitaires ou "Grandes Ecoles", l’enseignement supérieur en France offre un large éventail de choix.

- Les universités

La France connaît une longue tradition universitaire, certaines universités sont très anciennes, comme celle de Paris (1179), de Toulouse (1229) ou de Montpellier (1289).

Les universités françaises offrent des cursus comparables à ceux des universités belges. Elles offrent des formations fondamentales, des formations technologiques ou à finalité professionnelle. Elles couvrent l’ensemble des disciplines et préparent également les étudiants à la recherche ou à l’entrée dans la vie professionnelle.

Les formations universitaires sont organisées en trois cycles successifs :

-  Le premier cycle est sanctionné par un diplôme universitaire (3 ans après la fin des études secondaires (Licence/Bachelor degree).

-  Le second cycle conduit au niveau Master. L’étudiant a la possibilité de s’orienter soit vers un master professionnel (avec un stage de longue durée en deuxième année qui conduit vers une insertion professionnelle), soit vers un master « recherche » (avec la rédaction d’un mémoire de recherche en deuxième année qui prépare à une poursuite d’études en doctorat)

-  Le troisième cycle est consacré à la recherche et s’achève par la délivrance d’un doctorat obtenu après soutenance d’une thèse. Le Doctorat (doctorate degree – Ph.D) est préparé en 3 ans après un Master. Les étudiants intéressés par un doctorat ont la possibilité d’effectuer une cotutelle de thèse, qui débouche sur la délivrance d’un double titre de docteur.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les fiches Campus France sur les diplômes, les domaines d’études de l’enseignement supérieur français, et les universités.

- 
Les Grandes Ecoles

Les Grandes écoles sont des établissements d’enseignement supérieur et de recherche indépendants des universités. Elles ont une réputation d’excellence et sont caractérisées par :

- un recrutement très sélectif (numerus clausus) dont les modalités sont fixées par chaque école.

- la reconnaissance par l’Etat de l’établissement et du diplôme

- une taille humaine : de 300 à 4000 étudiants par école

- une formation longue, polyvalente et généraliste, de 5 à 6 ans après le bac

- un corps enseignant varié et mobile qui comprend des spécialistes académiques permanents, des professeurs associés et des intervenants extérieurs (cadres d’entreprise, praticiens expérimentés).

- des méthodes et des outils pédagogiques modernes (travaux en petits groupes, études de cas, projets, tutorat ...)

- une coopération très étroite avec les milieux économiques, pour la formation, la recherche, l’innovation et la valorisation de produits nouveaux

- une dimension internationale incluant l’enseignement de langues étrangères, la multiplication des stages à l’étranger, de nombreux accords de doubles diplômes européens et internationaux.

De nombreuses personnalités françaises des milieux politiques, économiques ou intellectuels ont été formées dans les grandes écoles. Les Présidents Valery Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, et François Hollande sont d’anciens élèves de l’ENA, tout comme le PDG de KLM-Air France, Jean-Cyril Spinetta. Louis Pasteur, J.P. Sartre, Simone de Beauvoir, Pierre Bourdieu, J. Derrida, Michel Foucault, Laurent Fabius ou Alain Juppé sont normaliens (anciens élèves des écoles normales supérieures). Carlos Ghosn (PDG de Renault) et Jean-Martin Folz (PDF de Peugeot) ont suivi une formation d’ingénieur à l’Ecole Polytechnique.

Plus d’informations sur les grands établissements et écoles supérieures.

- Les écoles de management

Des écoles et des formations aux meilleurs standards mondiaux

Gérées par les Chambres de Commerce et d’Industrie ou relevant du secteur privé, les Ecoles de commerce et de gestion (il en existe environ 230 en France) proposent des filières et des pédagogies adaptées à l’évolution de l’environnement économique et aux nouvelles pratiques du management.

Les programmes proposés par les écoles de management intègrent un à plusieurs stages obligatoires en entreprises pour favoriser l’expérience des étudiants et leur insertion professionnelle à la sortie de la formation. Les stages de plus de deux mois sont obligatoirement rémunérés.

Dans le classement international du Financial times des masters en management (2013), la France est le pays le plus représenté avec 7 écoles dans le TOP 20 et HEC Paris a été sacrée meilleure école mondiale pour la formation des cadres.

Ouvertes sur le monde avec des programmes d’échanges internationaux très importants, elles offrent aux étudiants étrangers un accès privilégié au marché européen.

Les diplômes délivrés sont des diplômes nationaux visés par l’État, en adéquation avec les meilleurs standards mondiaux.

Les frais de scolarité pratiqués par ces écoles peuvent aller jusqu’à 26 000 euros par an, mais la grande majorité des écoles propose des frais de scolarité entre 4 000 et 10 000 €/an.

Les écoles de management recrutent de nombreux étudiants internationaux, sur titre ou sur concours pour l’obtention - en 3 ans généralement - du diplôme de l’Ecole, qui peut être suivi de diplômes de spécialisation, tels que les MBA ou les Mastères spécialisés de haut niveau.

Les écoles de management sont regroupées au sein de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE).

A l’université : les Instituts d’administration des entreprises (IAE)

Les IAE sont les écoles de management des universités, il en existe une trentaine en France. Les formations délivrées couvrent l’ensemble des domaines de sciences de gestion (marketing, finance, RH, etc). Elles délivrent notamment des licences professionnelles, mais aussi d’autres diplômes nationaux de niveau Licence, Master et Doctorat. Chaque institut possède ses particularités et des domaines d’expertise spécifiques.

- Les écoles d’art et d’architecture

L’art et l’architecture occupent une place de choix dans l’enseignement supérieur français.

Les écoles d’art

En France, les écoles supérieures d’art ou d’arts appliqués sont des établissements publics de très haute qualité qui délivrent des diplômes nationaux à l’issue de 3 ou 5 années d’études.

Il existe aussi des écoles privées ou dépendant des Chambres de commerce qui délivrent alors leurs propres diplômes. Toutes ces écoles sont caractérisées par un mode de recrutement réellement sélectif (sur dossiers, ou à l’issue de concours ou d’entretiens).

Le réseau CampusArt

Le site internet www.campusart.org donne accès (sous certaines conditions) à des formations de niveaux Licence, Master 1 et Master 2, proposées par un réseau d’établissements animé par Campus France.

Le site vous propose d’abord des informations générales sur les études d’art en France et vous aide à vous orienter soit vers une école supérieure d’art ou d’arts appliqués, vers une école publique ou privée, ou encore vers une université.

Le domaine artistique concerné est d’abord celui de la création (« FAIRE » de l’art, arts plastiques, design, communication visuelle, ainsi que mode, architecture intérieure etc…) donc en écoles supérieures d’art ; mais il existe aussi quelques formations universitaires en THEORIE de l’art ou en GESTION de l’art (Voir les explications sur le site).

Le choix de la formation s‘accompagne d’un processus de candidature en ligne rapide et interactif, qui vous permet de ne faire qu’un seul dossier pour l’ensemble du réseau.

Une réponse vous sera donnée fin avril (attention les candidatures seront closes fin février) vous permettant de constituer vos dossiers de bourse ou de visa, et de préparer votre séjour.

Ce service est entièrement gratuit jusqu’au moment où le candidat lui-même décide d’accepter une proposition de formation. Le candidat qui obtient une pré-inscription doit alors s’acquitter d’un montant de 300€ pour valider sa candidature.

Ce processus de candidature en ligne est disponible partout dans le monde. Actuellement, dans les pays utilisant la procédure dématérialisée obligatoire, un second dossier électronique devra cependant être constitué pour l’obtention du visa "étudiant" lorsqu’il est nécessaire.

Les écoles d’architecture

Les études d’architecture s’inscrivent dans le schéma européen d’harmonisation des diplômes (LMD, Licence, Master, Doctorat) :

-  un premier cycle d’études d’une durée de 3 ans, menant au diplôme d’études en architecture et conférant le grade de Licence

-  un deuxième cycle d’études d’une durée de 2 ans, menant au diplôme d’État d’architecte et conférant le grade de Master

-  un troisième cycle d’études d’une durée de 3 ans, menant au doctorat d’architecture et conférant le grade de Docteur.

Les 20 écoles nationales d’architecture relevant du ministère de la Culture délivrent, après la sixième année d’études, des diplômes de spécialisation et d’approfondissement en architecture ainsi que l’importante habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP).

Les étudiants non-européens souhaitant s’inscrire en école d’architecture doivent suivre une procédure particulière. Pour plus d’informations, cliquez sur ce lien.

Le dépôt des candidatures se fait à l’Ambassade de France en Belgique au Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC). Pour plus d’informations sur les démarches administratives et pour prendre rendez-vous, contactez Victorine Hugot : victorine.hugot@diplomatie.gouv.fr

- Les écoles d’ingénieur

De solides formations scientifiques et pratiques, en liaison avec le monde de l’entreprise.

La France est aussi reconnue pour l’excellence de sa formation en ingénierie.

Les formations françaises d’ingénieur allient une très solide formation théorique dans les matières scientifiques à une expérience pratique du métier d’ingénieur. Les relations étroites que les écoles entretiennent avec le monde de l’entreprise constituent un point fort au plan pédagogique et professionnel.

Il existe en France plus de 250 écoles d’ingénieur ; la majorité d’entre elles sont publiques, d’autres sont privées. Ces écoles sont systématiquement soumises au contrôle de la Commission des Titres d’Ingénieurs (CTI), qui valide le diplôme délivré. Elles sont regroupées au sein de deux conférences : la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI) et la Conférence des Grandes Ecoles (CGE).

Ensemble, elles couvrent tous les domaines des sciences de l’ingénieur, certaines sont "généralistes" avec des spécialisations en dernière année d’études, d’autres sont spécialisées dans un domaine précis : elles peuvent être comparées aux "départements" d’une université étrangère).

L’accès aux formations d’ingénieur dans les écoles fait l’objet d’une sélection sur dossier, sur épreuves ou sur concours.

Taux des droits de scolarité dans les établissements publics d’enseignement supérieur pour l’année universitaire 2014-2015 - Diplôme d’ingénieur : 610 €

Ecoles d’ingénieur et recherche

Certaines écoles d’ingénieur proposent des cycles de recherche dans leurs écoles doctorales et permettent de poursuivre jusqu’à l’obtention du doctorat en sciences de l’ingénieur. Ces enseignements sont assurés dans les laboratoires des écoles d’ingénieur le plus souvent en coopération avec universités et structures industrielles de haut niveau. Certaines écoles délivrent le doctorat en propre.

Campus France présente le programme n+i :

Le Réseau "n+i" est un consortium regroupant plus de 70 écoles d’ingénieur françaises. Il s’adresse aux étudiants ou jeunes ingénieurs étrangers possédant au moins un diplôme équivalent au "Bachelor".

- Un fort contenu scientifique et technologique

- Une formation aux Sciences Humaines et Sociales (master « n+ »),

- Des cours de Management et de Gestion,

- Un apprentissage de langues étrangères (français, anglais obligatoire et possibilité de continuer la pratique de sa langue maternelle).

- Le rôle joué par les entreprises pendant la formation des étudiants contribue à mieux préparer les ingénieurs "n+i" en les exposant aux conditions réelles d’exercice de leur métier que ce soit au travers de stages ou en les impliquant directement dans leurs projets.

- L’enseignement supérieur professionnalisant

Il offre une grande variété de cursus avec des filières courtes et longues. De plus, de multiples passerelles permettent de passer d’un type de cursus à un autre.

Les formations courtes, en général deux ou trois années d’études, concernent les secteurs des affaires, de l’industrie ou des services. Ces formations sont en général dispensées par des instituts pluridisciplinaires rattachés aux universités (Les Instituts Universitaires de Technologie - IUT) ou des écoles spécialisées.

Les cursus intègrent toujours des stages en entreprises et offrent de réelles perspectives sur le marché du travail. Une sélection rigoureuse est souvent pratiquée pour l’accès aux formations courtes.

Parmi les formations courtes proposées en France, les sections de Technicien supérieur méritent l’attention. Elles permettent d’obtenir le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) qui propose 100 spécialités distinctes et qui est conçu pour une entrée directe dans la vie professionnelle. Le BTS est notamment très prisé dans les domaines de l’hôtellerie, de l’industrie, des arts appliqués, de la gestion et de l’agriculture.

Ces cycles courts peuvent être prolongés par 1 an ou 2 ans de spécialisation supplémentaire (licence professionnelle), ou par le passage dans une filière d’enseignement long.

Plus d’informations sur le Brevet de Technicien supérieur et le Diplôme Universitaire Technologique.

- La formation à distance

Qu’est-ce que la formation à distance ?

Les cours d’une formation à distance sont disponibles en ligne à tout moment. L’organisation est individuelle et suivre des cours à distance suppose un large degré d’autonomie. Les questions sont posées par le biais de forum, de chat, ou lors des "regroupements" dans l’établissement.

Ces formations, initiales ou continues, se déroulent complètement ou partiellement à distance. Souvent, vous devrez vous déplacer pour passer les examens. Les sites Internet des formations vous permettront d’en savoir plus.

Diplômes

Il existe des formations pour tous les niveaux : diplôme professionnalisant, licence, master, doctorat mais également des cours de remise à niveau ou des préparations à des concours.

Si la formation est validée par un diplôme, il vous faudra vous déplacer pour passer les examens. Le calendrier sera alors souvent le même que pour les formations en présentiel, et vous passerez les examens en commun.

Supports

La plupart de ces formations sont dites "formations en ligne" : elles utilisent des technologies de l’information et de la communication (TIC). On vous demandera donc de disposer d’un ordinateur, d’un navigateur Internet et d’être équipé de certains logiciels. Vous pourrez télécharger les cours à partir de votre ordinateur.

Le choix d’une formation à distance

Formasup, le catalogue de la formation à distance, propose une base de données en ligne qui recense environ 2000 formations. Vous pouvez effectuer des recherches par matière, par niveau et par académie.

Plus d’informations sur les formations à distance.

- Apprendre le français

De nombreux établissements en France proposent des programmes de français langue étrangère (FLE) adaptés à tous les niveaux.

Pour en savoir plus sur ces formations : http://www.qualitefle.fr/

Pour connaître les possibilités de cours d’été et séjours linguistiques : http://coursdete.campusfrance.org

Attestations et diplômes de l’Education Nationale

Le TCF est le test de français du ministère de l’Éducation nationale. C’est un test de niveau linguistique en français langue générale destiné à tous les publics non francophones qui souhaitent, pour des raisons professionnelles ou personnelles, faire valider de façon simple, fiable et rapide leurs connaissances en français. Le TCF ne conduit pas à un diplôme, mais à une attestation de niveau. Les résultats au TCF peuvent être admis comme tests d’accès direct au DELF 2nd degré ou au DALF.

Les diplômes du DELF ou du DALF sont délivrés par le Ministère de l’Education nationale, pour certifier les compétences en français des candidats étrangers et des Français originaires d’un pays non francophone et non titulaire d’un diplôme de l’enseignement secondaire ou supérieur public français. Le DELF se compose de 4 diplômes indépendants, correspondants aux quatre niveaux du Cadre européen de référence pour les langues.

En Belgique, le centre agréé pour les certifications en français est l’Alliance française de Bruxelles-Europe.

Pour plus d’informations sur les examens et les cours de français : http://www.alliancefr.be/fr/examens

-  Formations doctorales

Etudiant, doctorant, post-doctorant, vous vous intéressez aux études doctorales ?

- La Guilde des Doctorants est une association (Loi 1901) ayant pour objectif la mise en commun sur le réseau Internet d’informations et de ressources consacrées aux Formations Doctorales.

- La Confédération des Etudiants Chercheurs est une association qui a pour but de représenter les doctorants et jeunes chercheurs au niveau national, et qui est une force de proposition sur les questions de recherche, d’enseignement supérieur et de formation doctorale.

Les principaux adhérents de la CEC sont des associations locales. Elles définissent les priorités et font avancer les réflexions de la Confédération.

Liste alphabétique des associations de doctorants en France recensée par l’association Guilde.

- Association Nationale des Docteurs : reconnue d’utilité publique en 1975, accueille depuis 1992 les docteurs afin de leur proposer des activités et services susceptibles d’améliorer l’impact du diplôme de docteur dans tous les secteurs de la société.

- Campus France : porte d’entrée pour les étudiants étrangers vers les formations supérieures françaises.

- France Contact : le portail dédié aux chercheurs et boursiers étrangers voulant faire de la recherche en France.

- Association Bernard Gregory – ABG L’intelli’agence : une association française destinée à préparer et aider à l’insertion en entreprise des titulaires d’un doctorat.

Pour plus d’informations sur les écoles doctorales en France, vous pouvez aussi consulter les fiches Campus France par filières et les fiches dédiées à la recherche en France.

- Programs taught in English

Premier pays non-anglophone d’accueil d’étudiants étrangers, la France possède une offre riche de formations enseignées en anglais. Ainsi, il n’est pas nécessaire de parler français pour étudier en France et l’obtention du diplôme s’accompagne de l’apprentissage du français, atout supplémentaire pour une carrière à l’international qui s’ouvre vers les 75 pays de la Francophonie.

Le catalogue Campus France des formations supérieures enseignées en anglais présente près de700 formations accessibles aux étudiants anglophones.

publié le 05/05/2015

haut de la page