Pourquoi choisir la France pour vos études supérieures ? [nl]

Si de plus en plus d’étudiants du monde entier choisissent de rejoindre les universités et les écoles françaises, c’est autant pour la qualité et la diversité des études proposées, pour la richesse culturelle offerte par la France que pour son dynamisme économique.

D’après les résultats d’une étude menée en 2013 par TNS SOFRES pour Campus France, 9 étudiants étrangers sur 10 recommandent la France comme destination d’études. 94 % des interrogés estiment que leurs études en France ont été pour eux un enrichissement personnel, 86 % qu’elles ont valorisé leur cursus universitaire et 70 % qu’elles ont favorisé leur insertion professionnelle.

-  Pour un enseignement supérieur de grande qualité avec des frais d’inscription réduits

Avec l’ouverture affirmée vers l’entreprise, l’international et la recherche, l’enseignement supérieur français fait preuve de sa capacité à répondre aux évolutions du monde.

La qualité des formations françaises est reconnue dans le monde entier et dans les domaines les plus variés : sciences de l’ingénieur, management, sciences politiques, arts, sciences humaines, etc.

L’Etat veille scrupuleusement à la qualité des enseignements dispensés et aux diplômes nationaux. De plus, le coût des études est peu élevé car l’Etat prend en charge une part importante des frais de scolarité et de la vie universitaire de l’étudiant, quel que soit son pays d’origine.

Les frais de scolarité dans l’enseignement supérieur public en 2016-2017 :
Licence : 184 €
Master : 256 €
Doctorat : 391 €
Diplômes d’ingénieur : 610 €

Par ailleurs, tous les étudiants bénéficient des mêmes droits et subventions publiques :

- Sécurité Sociale étudiante (environ 250 €/an pour les étudiants de moins de 28 ans)
- Aide au logement (allocations mensuelles auprès de la Caisse d’Allocations Familiales – CAF)
- Restauration (accès aux Restaurants Universitaire)
- Réductions (transport, loisirs, etc.) Budget à prévoir pour un étudiant en France

Dépenses de vie mensuelle : de 700 à 1000 €/mois (logement inclus)

-  Pour la diversité et les possibilités de l’enseignement supérieur français

Les établissements d’enseignement sont nombreux et harmonieusement répartis sur l’ensemble du territoire. Ces universités, Grandes Ecoles et établissements spécialisés proposent des milliers de formations de tous niveaux et qui couvrent l’ensemble des domaines du savoir. Sous réserve de la validation de leurs diplômes par l’établissement d’accueil, les étudiants étrangers ont accès à tous les niveaux d’études. La souplesse de l’enseignement permet à chacun de se construire un itinéraire sur mesure : formation générale, apprentissage d’un métier, spécialisation à haut niveau, formation à la carte. Il existe également de nombreuses passerelles, pour passer d’un cursus court vers un cursus long.

Pour trouver la formation qui vous convient par niveau et par filière, consulter le catalogue Campus France : www.campusfrance.org

- Pour des programmes orientés vers la professionnalisation des étudiants

Les stages

L’approche professionnalisante est un élément fort de l’enseignement supérieur français qui offre une grande variété de cursus proposant des stages en immersion. Ces stages, d’une durée variable, permettent aux étudiants de mettre en pratique les connaissances acquises pendant leur formation ; de développer des compétences professionnelles ; et de faire valoir leurs expériences en entreprises à la sortie de leur formation pour une meilleure insertion dans le monde du travail. La plupart des établissements disposent d’un ou plusieurs coordinateurs de stage accompagnant les étudiants dans leurs démarches.

En France, la loi impose que les stages de plus de 2 mois soient rémunérés. La gratification se situe en moyenne autour de 480 € par mois pour un stage à temps plein (7 heures par jour).

Pour plus d’informations, cliquez sur ce lien.

Les formations en alternance

La formation en apprentissage permet de poursuivre des études tout en étant salarié. Elle fonctionne sur la complémentarité entre l’enseignement théorique de l’école et l’application concrète en entreprise.

Les filières qui offrent le plus de possibilités sont le commerce, la vente, la comptabilité et la gestion, ainsi que les fonctions de production dans l’industrie.

L’apprentissage est désormais proposé dans de nombreuses écoles d’ingénieurs. Les spécialités qui recourent le plus à cette formule sont la mécanique, les technologies industrielles, l’électricité, l’électronique.

À l’université, la formule est proposée aux étudiants de licence professionnelle et de master pro dans les domaines de la culture, du social, de l’animation, de l’informatique…

Pour en savoir plus, consultez le site de l’ONISEP ou contactez Campus France Belgique.

-  Pour apprendre le français

Le français tient une place très importante dans le monde :

-  180 millions de francophones sont répartis sur les 5 continents
-  le français est langue officielle et langue de travail dans la quasi-totalité des organisations de l’ONU et notamment dans les organisations à caractère juridique qui siègent à La Haye (TPI, CIJ, Cour d’arbitrage...)

De nombreux établissements proposent des programmes de français langue étrangère (FLE) adaptés à tous les niveaux.

Pour en savoir plus sur ces formations : http://www.qualitefle.fr/

Pour connaître les possibilités de cours d’été et séjours linguistiques : http://coursdete.campusfrance.org

-  Pour un cadre de vie agréable et un art de vivre largement réputé

Sa richesse culturelle, géographique ou encore sa gastronomie font de la France la première destination touristique au monde. Les infrastructures, notamment en matière de transport ou de santé, sont à la pointe de la modernité.

Les établissements d’enseignement supérieur sont généralement intégrés au cœur des villes, à proximité de la riche vie culturelle et sociale : musées, librairies, cinémas, théâtres ou cafés ne sont jamais très loin. Enfin, le statut d’étudiant rend particulièrement abordable les activités culturelles, sportives ou touristiques et les transports.

publié le 29/07/2016

haut de la page